nov. 21, 2019

Mission Handicap Sopra Steria, incubateur d’innovations

 

Faire du handicap un accélérateur d’innovations internes, c’est le pari porté par la Mission Handicap de Sopra Steria. En mobilisant les collaborateurs autour d’appels à projets innovants, l’entreprise a vu émerger, au cours des deux dernières années, des solutions inédites et très convaincantes pour compenser le handicap.

Philippe Baconnet, Responsable MH

 

Retour d’expérience avec Philippe Baconnet, Responsable de la Mission Handicap

 

Comment faites-vous pour stimuler l’innovation des collaborateurs de Sopra Steria autour du handicap ?

Sopra Steria organise depuis plusieurs années des « Innovation Awards » qui permettent à tous les salariés du Groupe de présenter des innovations dans différentes catégories. Lors de la dernière édition, en 2017, la Commission Paritaire de Pilotage de la Mission handicap a proposé à Éric Maman, responsable de ce Challenge, et à son équipe, de créer une nouvelle catégorie dédiée au handicap. Et elle a remporté un beau succès, car 20 % des projets déposés lors de cette édition l’ont été dans cette catégorie.

 

Qui sont les porteurs de projets ?

Ce sont des salariés de l’entreprise engagés et motivés, qui s’investissent non seulement dans la conception mais vont jusqu’au prototypage et à la démonstration de leurs solutions. Car il ne s’agit pas seulement de poster des idées dans une boîte mais bien de concevoir une solution de A à Z ! Ce sont donc des projets très engageants, mais aussi extrêmement moteurs et gratifiants pour les équipes qui les portent.

 

Parlez-nous des innovations qui ont été primées…

Aujourd’hui, deux solutions ont été prototypées et sont désormais prêtes à être déployées. La première, Phantom Limbs, est une application de réalité virtuelle qui permet de soulager les personnes victimes d’une amputation en projetant l’image du membre manquant. Elle va être testée dans un centre de rééducation toulousain. La seconde, HoloLearn, est une application mobile qui facilite l’apprentissage de la langue des signes française (LSF). Nous allons la déployer au sein d’une équipe de Sopra Steria qui s’est portée volontaire pour apprendre la LSF afin de mieux communiquer avec un collègue sourd.

 

Quelles suites donner à cette dynamique ?

Notre premier objectif est déjà d’aller le plus loin possible dans le déploiement des solutions déjà existantes, et de faire en sorte qu’elles profitent non seulement à nos collaborateurs, mais deviennent aussi des références à l’externe. Nous mobilisons pour cela notre connaissance de l’écosystème Handitech et nos réseaux. Et puis bien sûr, nous poursuivons la stimulation de l’innovation interne dans le cadre des Innovation Awards. Un appel à projets est actuellement en cours. Il s’achève en décembre, et nous comptons sur cette nouvelle édition pour avoir de nombreux projets de qualité à soutenir et à porter le plus loin possible !

 

À lire, à voir aussi :

 

nov. 21, 2019

Mission Handicap Sopra Steria, soutien de l’innovation technologique

 

En cinq ans, Sopra Steria a créé un réseau de 23 Digilabs, des lieux d’innovation destinés aux clients et collaborateurs du Groupe. Éric Maman, Directeur des Digilabs Sopra Steria, nous explique leur rôle, et leur lien avec la Mission handicap.

Eric Maman, Directeur des Digilabs

 

Éric, les DigiLabs sont des espaces dédiés à l’innovation au sein de Sopra Steria. De quel constat sont-ils nés ?

Les Digilabs sont nés de la volonté de concrétiser notre capacité à innover et à partager ces innovations avec nos clients. Il fallait un lieu qui rende cette innovation visible, présente dans tous les métiers, sites et pays du Groupe. Né en 2014, le principe du Digilab a très vite démontré son intérêt, et cinq ans après, il en existe 23 implantés dans tous nos pays. Ils nous permettent de diffuser un mindset d’innovation commun au niveau Groupe. Cette année, nous avons également ouvert le Next. C’est en quelque sorte le flagship des Digilabs : plus grand, avec davantage d’équipements et d’innovations.

 

Quels liens entre les Digilabs et la Mission handicap ?

Dans les Digilabs, nous valorisons l’innovation appliquée à des cas d’usage, qui intéressent nos clients. Ces cas d’usage peuvent être directement en lien avec le handicap. Ainsi, les deux projets issus de la catégorie « Handicap » de nos Innovation Awards 2017 sont aujourd’hui présentés dans les Digilabs !

Ces deux projets, Hololearn et VR Phantom Limb, associent étroitement innovation digitale et handicap au travers de technologie de réalité virtuelle, d’intelligence artificielle, hologrammes... Plus que des projets, ce sont aujourd’hui des produits opérationnels, car nous avons pu les développer avec le soutien de la Mission Handicap et de la Commission paritaire de pilotage. Notre objectif, au-delà de les présenter, est maintenant de les mettre à disposition du plus grand nombre gratuitement en « open source ». J’espère que la nouvelle édition 2019 des Innovation Awards nous donnera elle aussi l’occasion de sélectionner et concrétiser des projets innovants en lien avec le handicap.

 

Que trouve-t-on dans les Digilabs ? Et que peut-on y faire ?

Derrière les Digilabs, il y a trois objectifs : inspirer, créer et réaliser. Il s’agit de suivre tout le processus d’idéation, en présentant des innovations, en invitant à se les approprier et à les intégrer aux projets, et puis à les mettre en œuvre concrètement. Ce sont des lieux vivants, très investis par les salariés et les clients, car ils sont bien équipés et font l’objet d’un design poussé. On y apprend de nouvelles choses, on y fait des expériences, et l’on s’y sent bien, tout simplement.

 

Pour finir, qui sont ceux qui animent les Digilabs ?

Les Digilabs managers ! ils disposent de compétences multiples, de commercial, de geek et de communicants. Il faut avoir une bonne culture de l’innovation, être à l’aise avec les technologies mais aussi savoir les rendre attractives et donner envie à nos clients de s’y intéresser dans le cadre de leurs projets. Un job complet, exigeant, et surtout passionnant !

 

Et aussi :

Retrouvez des questions de candidats sur le sujet et ses réponses sur http://bit.ly/2WrGBuC

 

LiveTchat "Innovation et Handicap" du jeudi 21 novembre 2019

nov. 20, 2019

Mission Handicap Sopra Steria, soutien de l’innovation

  

Grâce au mécénat, l’un des axes de l’Accord Handicap, la Commission Paritaire de Pilotage de l’accord et la Mission Handicap détectent et financent des projets qui bénéficient directement aux collaborateurs. À l’image de Messag’In, une solution de retranscription des échanges verbaux en simultané pour les personnes sourdes et malentendantes.

Coline et Thomas, ingénieurs

 

Échanges avec Coline et Thomas, deux collaborateurs de Sopra Steria et utilisateurs de Messag’in.

 

  • Thomas, Coline, en tant qu’experts du numérique et personnes en situation de handicap, quel regard portez-vous sur l’innovation numérique ?

     

    Thomas :

    Les innovations numériques nous offrent de plus en plus d’accessibilité. Elles nous aident à être à l’aise au quotidien : avec les caméras, avec Skype, ou des solutions comme Elioz Connect (lauréat du Handitech Trophy), nous sommes désormais sur un pied d’égalité avec les entendants. Pour moi c’est un grand pas en avant, très positif.

     

    Coline :

    Pour ma part, jusqu'à maintenant, je n'avais pas été totalement convaincue par les nombreuses solutions de compensations issues des technologies numériques. J’en ai pourtant testé beaucoup, mais finalement c’est Messag’in qui sort du lot.

     

     

    Justement, vous utilisez tous les deux Messag’In, dont le développement est en partie financé par la Mission Handicap. Comment fonctionne cette solution ?

     

    Thomas :

    Effectivement, c’est un des outils que j’utilise et il m’est très utile, notamment lorsque je suis des formations techniques. Car là où un interprète en langue des signes peut avoir du mal à traduire notre jargon informatique, Messag’in propose une transcription avec un vocabulaire bien précis, en simultané, ce qui permet de suivre la formation au même rythme que tout le monde.

     

    Coline :

    C’est vraiment bluffant ! Je reste toutefois persuadée que cette solution fonctionne d’autant mieux qu’il il y a un vrai accompagnement humain derrière l’outil. Messag'In ne se suffit pas à elle-même : pour garantir la performance de l'application, l'accompagnement se fait avec l’équipe de la Scop qui l’a développée et la Mission handicap. Innovation et humain fonctionnent vraiment en synergie, et c’est cela qui rend Messag’in si puissant !

     

    Comment la Mission Handicap intervient-elle à vos côtés ?

     

    Thomas :

    La Mission Handicap est un interlocuteur attentif : j’échange régulièrement avec l’équipe. Ils sont force de proposition, mettent à disposition des solutions de compensation, comme Messag’in ou Elioz, qui me permet d’échanger par téléphone au quotidien. Ils m’informent également quand de nouvelles solutions apparaissent, comme HoloLearn, l’application d’apprentissage de la langue des signes développée par des ingénieurs de Sopra Steria. Elle est prometteuse pour moi et mes collègues, car j’utilise la langue des signes au quotidien.

     

    Coline :

 L’accompagnement de la Mission Handicap est global : aménagement de poste,    financement d'appareils auditifs, jours d’absence pour assurer les rendez-vous médicaux… Et puis de l'écoute et du conseil. Avec Messag’in, la Mission handicap a vraiment su s'entourer de la bonne entreprise. De leur côté, Ils font tout pour la porter et pour qu'elle collabore étroitement avec les collaborateurs qui en bénéficient !

 


Leurs parcours…

 

Thomas

Après des études d’informatique et une expérience d’alternance au sein d’une banque, Thomas a rejoint une entreprise adaptée pour laquelle il a mené de très nombreux projets informatiques. Il a rejoint Sopra Banking Software il y a un an en tant qu’ingénieur monétique.

Coline

Après un master en sciences des matériaux, Coline a travaillé comme Ingénieur en Structure Aéronautique et Amélioration Continue. Depuis un an, elle a intégré Sopra Steria en tant que Responsable Qualité dans le domaine des systèmes embarqués.

nov. 18, 2019

Mission Handicap Sopra Steria, Partenaire de la Handitech

  

Faire de la technologie un accélérateur d’inclusion, c’est le projet des entreprises de la Tech for Good. C’est aussi celui de la Mission Handicap de Sopra Steria, qui s’inscrit résolument dans le mouvement Handitech pour détecter des solutions des partenaires innovants pour mieux inclure le handicap dans l’entreprise.

Consuelo BENICOURT, directrice RSE

 

Explications avec Consuelo Benicourt, directrice RSE de Sopra Steria :

 

  • Innovation digitale et inclusion ne vont-ils pas de pair ?

    Le digital est un outil très puissant, qui impacte désormais tous les aspects de notre vie : travail, santé, éducation, loisirs… Le numérique nous accompagne au quotidien et d’ailleurs, 64% des Français préfèrent réaliser leurs tâches avec des services numériques dès que cela est possible[1]. Nous nous dirigeons résolument vers une société du « tout numérique », avec notamment des services de l’État qui seront totalement dématérialisés en 2022. Mais cette société du numérique est-elle inclusive ? Pas par tous, pas encore. Prenons Internet par exemple : selon une étude menée il y a deux ans, seuls 10 % des sites affichent leur niveau d’accessibilité[2]. Or, on compte 12 millions de personnes avec un handicap en France. Peut-on les laisser de côté ? Non, bien sûr que non. Nous devons construire une société numérique accessible à tous, nous devons résorber cette fracture numérique qui laisse tout un pan de la société de côté. Et nous, en tant que Mission Handicap, nous voulons être acteurs de cette inclusion au bénéfice des personnes en situation de handicap.

     

  • D’où votre proximité avec l’écosystème Handitech ?

    Absolument : la Handitech est un mouvement très innovant et créatif qui s’engage pour une technologie inclusive. Notre Mission Handicap est membre de l’association HandiTech et du Jury des HandiTech Trophy. Cela nous permet d’être en première ligne pour détecter des solutions de compensation innovantes, que nous allons ensuite intégrer dans le panel des outils que nous proposons à nos salariés.

    De plus, en tant que Groupe international, fort de près de 45 000 collaborateurs dans le monde, nous sommes de vrais partenaires de promotion et de développement de ces start-ups.  

 

  • Qui sont ces start-ups partenaires de la Mission Handicap ? Quelles initiatives menez-vous ensemble ?

    Avec StreetCo, une application destinée à faciliter la mobilité des personnes handicapées en ville, nous réalisons le premier Challenge de l’accessibilité urbaine de l’entreprise. Durant quinze jours, nous mobilisons nos plus de 18 000 salariés en France pour signaler les obstacles et les lieux accessibles dans les lieux où nous sommes présents. Cela permet bien sûr de renforcer l’accessibilité urbaine dans les grandes métropoles régionales, mais aussi dans des villes plus petites, qui sont bien « quadrillées » aujourd’hui par l’application. Et comme nous croyons beaucoup à ce GPS urbain, nous allons également en faire la promotion à l’échelle internationale lors de la Journée Internationale du Handicap, le 3 décembre prochain.

    Quel que soit l’entreprise avec laquelle nous engageons un partenariat, l’objectif est bien de réaliser ensemble des actions qui ont du sens pour l’entreprise et ses salariés, et qui ont un impact sur la société dans laquelle nous vivons.

 

Et aussi :

 

[1] Rapport « Le Digital en France en 2018 » par We Are Social

[2] Handicap, et alors ? #Accessibilité Numérique 2017

oct. 7, 2019

La rentrée du programme Handitutorat Sopra Steria!

Le programme Handitutorat porté par la Mission Handicap a été créé en 2014. 

A travers le soutien scolaire de jeunes lycéens en difficulté d’apprentissage, il l'objectif est de favoriser leur accès à l’enseignement supérieur et faciliter leur insertion professionnelle.

Plus de 100 lycéens accompagnés.

 

Pourquoi ce programme ?

  • Parce qu’un élève en situation de handicap a quatre fois moins de chance de poursuivre ses études supérieures qu’un élève non handicapé

  • Parce que le taux de chômage des personnes handicapées reste deux fois plus élevé que la population globale

C’est dans ce contexte que le programme Handitutorat Sopra Steria a vu le jour.

Le Handitutorat met en relation des étudiants d’écoles d’ingénieurs « les handituteurs » avec des lycéens en situation de handicap : ce sont « des jeunes qui accompagnent des jeunes ».

L’objectif de cet accompagnement par binôme étudiant(s)/lycéen est d’apporter grâce au tutorat (outil humain et pédagogique) un soutien scolaire et relationnel pour que les lycéens puissent plus facilement « passer le mur du bac ».  

Découvrir le témoignage de Benoit qui, après avoir été accompagné en tant que lycéen, est devenu quelques années plus tard handituteur à son tour !

 

https://youtu.be/r4Bp-n9Khcc

 

Le programme Handitutorat Sopra Steria est un engagement partagé par :

  • l’entreprise :

    Implication d’un réseau de managers, salariés expérimentés formés au management et au handicap. Ils accompagnent, tout au long de l’année, les Handituteurs dans leurs actions de tutorat.

     

  • des écoles d’ingénieurs

    En 2018/2019, sept écoles d’ingénieurs ont pris part au dispositif sur toute la France, parmi lesquels : 

Centrale Supélec Paris, Centrale Supélec Rennes, CPE Lyon, EFREI à Paris, ENSEIRB-MATEMECA à Bordeaux, INSA de Rennes, ISIMA à Clermont Ferrand et Télecom Paris Tech à Paris.

 

Ce programme permet aux écoles de contribuer à la préparation de leurs étudiants, futurs managers de nos entreprises, à la prise en compte de la diversité.  

Depuis sa création, plus d’une centaine de volontaires Handituteurs (étudiants) ont été formés par Sopra Steria. Ils ont accompagné plus d’une centaine de jeunes lycéen(ne)s handicapé(e)s de la seconde à la terminale. Ce soutien scolaire, pour certains indispensable, leur a permis de valider leur année et de poursuivre leurs études.

 

Vous souhaitez avoir plus d’information sur le programme Handitutorat Sopra Steria ou la Mission Handicap? Vous souhaitez vous impliquer ? N’hésitez pas à nous contacter!

nov. 1, 2018

Des salons dédiés au handicap favorisant la rencontre avec les jeunes en situation de handicap.

Les salons dédiés au handicap (virtuels ou en présentiel) ont pour objectif de proposer un espace privilégié d’échange entre entreprises et candidats handicapés qui ne se retrouvent pas forcément dans les salons emploi classiques. 
Plus de 20 salons dédiés sur la saison 2017/2018
Salon dédié au handicap

Les handicafés

Le handicafé du 9 octobre à Polytechnique a ouvert la saison 2018-2019 des handicafés étudiants et jeunes diplômés organisés dans les grandes écoles et universités.

Chaque année, la Mission Handicap participe à une quinzaine de forums dans toute la France. Les handicafés sont des mini-forums dédiés aux candidats en situation de handicap, se déroulant sur le même site et lors du forum entreprises organisé par les grandes écoles ou universités. Ces espaces réservés offrent l’opportunité aux jeunes handicapés de rencontrer de manière privilégiée des entreprises : ne pas être dans la masse de tous les candidats, prendre le temps d’expliquer son parcours parfois atypique…

Sur la précédente saison, ce sont 112 jeunes qui ont été rencontrés par ce biais et 23 ont pu ainsi rentrés dans le processus de recrutement de Sopra Steria.

Et les autres formats ?

Les Mardis du Handicap sont des journées de jobdating, où la Mission Handicap de Sopra Steria rencontre des candidats coachés par JobinLive, dont les profils ont été préalablement sélectionnés.

La Mission Handicap participe également à plusieurs salons virtuels durant l’année, Talents-Handicap et Hello Handicap. Ces salons permettent à un plus grand nombre de candidats en situation de handicap d’accéder à un premier entretien avec des recruteurs de Sopra Steria, partout en France. L’intérêt majeur de ces manifestations virtuelles consiste à faciliter l’accès aux candidats, en terme de temps, de mobilité, de format d’entretien tout en les incitant à vaincre une éventuelle appréhension à rencontrer l’entreprise.

 

Calendrier fin 2018

  • Handicafé FOCEEN, Marseille – 13 novembre
  • SEEPH 2018 du 19 au 23 novembre : Salon virtuel Talents-Handicap + Chat Live MH le 21/11
  • Handicafé Forum Grand Ouest, Rennes - 22 novembre
  • Handicafé Forum Arts et Métiers, Paris – 27 novembre
  • Mardi du Handicap, Paris - 4 décembre
  • Handicafé Forum ESTP, Paris – 11 décembre

mai 1, 2018

Des bourses d'études pour la réussite des jeunes handicapés

Lancée en 2013, les bourses FÉDÉEH ont pour objectif d’accompagner financièrement des étudiants handicapés, de la terminale jusqu’aux études supérieures, qui ne trouvent pas toujours de solutions de financement pour compenser les besoins liés à leur situation de handicap. 
17 boursiers FÉDÉEH – Sopra Steria Mission Handicap en 2018

Le 26 mai dernier, lors des 24ème Rencontres Nationales de la FÉDÉEH, la Mission Handicap de Sopra Steria remettait les bourses d’études aux lauréats 2018. En tout, ce sont 17 étudiants, sur 35 proposés par la FÉDÉEH, qui ont été choisis par le jury interne et récompensés pour leur parcours et leur motivation dans les études. Un ordinateur portable et un écran 24 pouces ont aussi été offerts à 6 d’entre eux afin qu’ils puissent poursuivre leurs études dans de meilleures conditions.

 

Et après ?
La Mission Handicap souhaite maintenir un lien durable avec les lauréats. Quatre boursiers 2017 sont accompagnés par des collaborateurs de Sopra Steria, notamment pour les aider dans leur recherche de stage ou d’alternance (CV, préparation aux entretiens, activation de leur réseau). Et pour la première année, un lauréats 2017 rejoint les équipes de Sopra Steria dans le cadre d’une alternance de 3 ans. Une vraie réussite pour tous les acteurs engagés sur ce projet !

 

Pour en savoir plus : http://www.bourses-fedeeh.fr/bourses-fedeeh

avr. 1, 2018

La Mission Handicap de Sopra Steria s'engage depuis 3 ans à soutenir les équipes "Sports en solidaire" de la FÉDÉEH

Depuis 3 ans, la Mission Handicap de Sopra Steria a décidé de renforcer son partenariat avec la FÉDÉEH (Fédération Etudiante pour une Dynamique Etude et Emploi avec un Handicap) en accompagnant les équipes Sports en Solidaire sur des compétitions sportives étudiantes.
11 événements sportifs en 2017

Les équipes « Sports en Solidaire » sont composés de jeunes en situation de handicap ou non et participent chaque année à différentes compétitions sportives organisées par des associations sportives étudiantes. L’objectif est de rendre ces compétitions plus inclusives :  Raid Centrale Paris, Raid ESSEC, Triathlon Audencia La Baule, After School Contest de Kedge Bordeaux, Aventuraid EDHEC, Prologue du Raid Grenoble INP…

Les objectifs de ces équipes mixtes Handivalides sont multiples :

•Lutter contre les situations d’isolement parfois rencontrées par les jeunes handicapés durant leur parcours de formation, situations qui peuvent constituer un terreau propice au décrochage ;
•Impliquer les étudiant(e)s et les associations étudiantes autour de la question de l’inclusion des étudiant(e)s handicapé(e)s ;
•Véhiculer à partir des valeurs du sport, des messages clefs positifs autour du handicap auprès de la communauté étudiante et du monde professionnel.

 

La Mission Handicap de Sopra Steria mobilise donc des collaborateurs tout au long de l’année pour les intégrer à ces équipes mixtes Handivalides. En février dernier, une équipe mixte FÉDÉEH / Sopra Steria a pris le départ du Night N’Day, organisé par le Raid CentraleParis. Ce raid était composé d’un trail de nuit de 10 km et d’une journée de différentes boucles à faire en course à pieds, VTT, Triathlon et autres activités ludiques : escalade, tir au laser, tir à la corde… par équipe de 4. 

L’occasion pour la Mission Handicap de pouvoir sensibiliser plus de 400 étudiants au handicap. A découvrir : une activité de tir à la Sarbacane en situation de handicap, plébiscité par tous les étudiants !

Une très belle expérience qui permet de rappeler que handicap et performance sont compatibles !

Pour en savoir plus : https://sportsensolidaire.com

 

A propos de la FÉDÉEH
Mouvement national de jeunes pour l’inclusion des jeunes handicapés, la Fédération Étudiante pour une Dynamique Études et Emploi avec un Handicap soutient le déploiement national d’un réseau d’entraide de plus de 650 jeunes handicapés et de plus de 50 associations et fédérations étudiantes actives dans le champ du handicap. Avec l’aide des membres de son Conseil ressources (structures spécialisées, établissements supérieurs, entreprises et experts), elle mobilise et accompagne ses bénévoles étudiants dans la mise en place d’actions pour l’autonomie et la réussite des jeunes handicapés.

mars 15, 2018

La Mission Handicap de Sopra Steria au coeur du raid Centrale Supelec CENTRALE SUPELEC

Le Raid Centrale Supelec est un évènement sportif en faveur de l'inclusion des personnes en situation de handicap. L’objectif ? sensibiliser les participants au handicap et montrer que des événements sportifs peuvent être accessibles pour tous.
1 équipage handi-valide Sopra Steria

Le 24 février dernier, la Mission Handicap de Sopra Steria était présente lors du Night’N’Day du Raid Centrale Supélèc en tant que partenaire inclusion.
Ce raid était composé d’un trail de nuit de 10 km et d’une journée de différentes boucles à faire en course à pieds, VTT, Triathlon et autres activités ludiques : escalade, tir au laser, tir à la corde… par équipe de 4.
L’occasion pour la Mission Handicap de pouvoir sensibiliser plus de 400 étudiants au handicap. A découvrir : une activité de tir à la Sarbacane en situation de handicap, plébiscité par tous les étudiants !
Notre équipe handivalide, composée d’un jeune en situation de handicap, et de trois collaborateurs de Sopra Steria n’a pas démérité, malgré le froid et quelques problèmes techniques, en étant finisher de ce raid.
Une très belle expérience qui permet de rappeler que handicap et performance sont compatibles

mars 1, 2018

Un vent d'innovation porté par la Mission Handicap !

La Mission Handicap a créé il y a cinq ans le Challenge Handivoile. A travers ce challenge, la Mission Handicap encourage les équipages à intégrer une dimension plus solidaire à leur participation en accueillant un équipier handicapé à bord.
7 équipages handi-valides

Handicap et performance c’est possible !

 

Pour la 50ème édition de la Course Croisière EDHEC, sept équipages mixtes Handi-valides prendront le départ fin avril à Brest sous les couleurs de la Mission Handicap de Sopra Steria : INSA Rennes, Centrale Lyon, ENSIAME à Valencienne, Sciences Po Rennes et Caen, EPF Montpellier, ISG Paris.

 

Une journée 100% handicap dédiée à l’innovation et à la sensibilisation

 

Cette année, le mercredi 25 avril, la Mission Handicap organise une journée 100% handicap Sopra Steria dédiée à l’innovation et à la sensibilisation en présence d‘Hervé Larhan, champion paralympique (Pékin).
Des projets d’innovation au service du handicap, qui font sens, portés par des collaborateurs nominés aux Awards 2017, seront présentés aux étudiants sur le village de la CCE /

-Phantom Linb, CIMPA Toulouse, 3 collaborateurs, vainqueur aux Awards
Théorie du miroir et des bénéfices de la réalité virtuelle augmentée pour diminuer les douleurs fantômes des membres amputés, rééducation suite à un AVC
-Hololearn, SSG Lyon, 3 collaborateurs, nominés aux Awards
Dictionnaire LSF (langue des signes française) permettant de faciliter l’apprentissage grâce à un hologramme

 

Avec bien sûr des animations ludique au handicap pour sensibiliser le plus grand nombre : tir au laser avec le comité handisport du Finistère, Hand’in box FEEDEH : défis handicap (parcours à la canne, …) … et une navigation sur Team Jolokia à gagner ! Venez nombreux !

sept. 1, 2017

Le programme Handitutorat Sopra Steria fait sa rentrée !

Le programme Handitutorat Sopra Steria porté par la Mission Handicap a été créé il y a quatre ans. Ce programme a pour objectif de faire du soutien scolaire de jeunes lycéens pour les encourager à poursuivre des études supérieures. Cet accompagnement est réalisé par des étudiants en école d’ingénieur et de manager de l’entreprise formés au tutorat de personnes handicapées et au soutien scolaire.
7 écoles d’ingénieurs engagées

Pourquoi ce programme ?

 

  • Parce qu’un élève en situation de handicap à quatre fois moins de chance de poursuivre ses études supérieures qu’un élèves non handicapés[1]
  • Parce que le taux de chômage des personnes handicapées reste deux fois plus élevé que la population globale[2]

C’est dans ce contexte que le programme Handitutorat Sopra Steria a vu le jour pour favoriser l’accès à l’enseignement supérieur de jeunes handicapés et faciliter l’insertion professionnelle de ces jeunes.

 

Un engagement partagé par des écoles d’ingénieurs :

 

En 2016, sept écoles d’ingénieurs ont pris part au dispositif sur toute la France :

Centrale Supélec Paris, Centrale Supélec Rennes, CPE Lyon, EFREI à Paris, ENSEIRB-MATEMECA à Bordeaux, INSA de Rennes, ISIMA à Clermont Ferrand et Télecom Paris Tech à Paris.

Ce programme permet aux écoles de contribuer à la préparation de leurs étudiants, futurs managers de nos entreprises, à la prise en compte de la diversité.  

Depuis sa création, plus d’une centaine de volontaires Handituteurs (étudiants) ont été formés par Sopra Steria. Ils ont accompagné plus d’une centaine de jeunes lycéen(ne)s handicapé(e)s de la seconde à la terminale. Ce soutien scolaire, pour certains indispensables, leur a permis de valider leur année et de poursuivre leurs études.

Un engagement partagé par l’entreprise :

 

Implication d’un réseau d’Handimanagers, constitué de salariés expérimentés formés au management et au handicap. Ils accompagnent, tout au long de l’année, les Handituteurs dans leurs actions de tutorat.

Vous souhaitez avoir plus d’information sur le programme Handitutorat Sopra Steria? Vous souhaitez vous impliquez ? N’hésitez pas à nous contacter : mission.handicap@soprasteria.com



[1] Source : Pour un accès effectif des jeunes en situation de handicap aux études supérieures et à l’emploi, Livre blanc ARPEJE’H, 2016

[2] Source : Les chiffres de l’emploi et du handicap, AGEFIPH, 2015

 

juil. 1, 2017

AVA, l'appli qui rapproche sourds, malentendants et entendants

Ava, l’application à destination des sourds et des malentendants, arrive en France. Celle-ci permet à ces derniers de suivre des conversations de groupe en leur indiquant en temps réel et par messages texte ce qu’il se dit.
Une accessibilité 24h/24 pour tous les sourds et malentendants

Sous-titrez vos conversations avec Ava !

 

La difficulté de lire sur les lèvres de plusieurs personnes en même temps est un casse-tête pour les malentendants. Un constat sur lequel s’est appuyé l’ingénieur français Thibault Duchemin, 26 ans et issu d’une famille de sourds et malentendants, afin de lancer l’application Ava en 2014, aux côtés de Pieter Doevendans et Skinner Cheng. 

Celle-ci, jusqu’ici disponible aux États-Unis, souhaite rendre accessible les conversations à plusieurs aux sourds et malentendants en retranscrivant les discussions en direct sur le smartphone de ces derniers. 

 

Une solution innovante, dans un monde où nous sommes quotidiennement attachés à nos smartphones, et alors même que plus de 6 millions de Français seraient concernés par la déficience auditive. Ava permet ainsi à ses utilisateurs d’obtenir un meilleur confort ainsi qu’une meilleure participation aux discussions.

 

L’application, qui a remporté en 2015 l’UC Berkeley LAUNCH et en 2016 le WSJ.D Live Startup Showcase, a été officiellement en France le 5 juillet. Elle est disponible sur Android et iOS.


Diplômé de l’Université de Californie en ingénierie, Thibault Duchemin a récemment été nommé parmi les dix lauréats de l’Innovators Under 35, du magazine MIT Technology.

 

Source : http://www.hanploi.com/

 

Pour en savoir + : https://www.ava.me/

juin 1, 2017

Ces nouveaux robots qui prêtent main-forte au handicap

Aider des personnes en situation de handicap à regagner de l'autonomie, tenir compagnie aux aînés, favoriser la concentration d'enfants autistes… En matière de prise en charge du handicap, la robotique se montre de plus en plus inventive. Sujette à d'évidentes questions éthiques, elle est néanmoins expérimentée par de nombreuses associations et collectivités qui agissent dans ce domaine.
Des solutions aux personnes portées par un secteur en plein essor (+20%/an de CA d’ici 2020, source XERFI)

Au service de l'autisme

« Nao », robot humanoïde développé par Aldebaran Robotics, pépite française de la robotique, est expérimenté à Nantes. La Croix Rouge et l’association Autistes sans frontières travaillent sur différentes options d'utilisation du robot. L’une des applications envisagées porte sur un exercice de concentration. Nao se fige dans une position que les enfants doivent imiter et tenir un certain temps. Le fait de rester immobile durant une période donnée aide l’enfant autiste à développer la concentration. L'idée, à terme, est de disposer d'un catalogue d’applications au service de l’autisme.

 

Pour en savoir + :
Le site de l’Usine Digitale : http://www.usine-digitale.fr/article/a-nantes-le-robot-nao-aide-les-jeunes-autistes-a-mieux-communiquer.N377789

 

Regain d'autonomie

Certains modèles s'avèrent également précieux dans les blocs opératoires, ou encore pour les personnes en perte d'autonomie. À la croisée de la domotique et de la télémédecine, des robots rejoignent le domicile des plus âgés pour suivre leur activité quotidienne, prévenir l'entourage en cas de chute ou d'incident et enregistrer des informations sur leur état de santé… A titre d’exemple, « SAM », robot de télé-présence fondé par la start-up Luvozo détecte les obstacles grâce à des capteurs et à un logiciel spécifique qui lui permet de se déplacer en toute autonomie.

 

Assister sans remplacer

Si les avancées de la robotique permettent d'améliorer de façon non négligeable la prise en charge du handicap sous toutes ses formes, l'utilisation de la robotique, tout comme l'intelligence artificielle, pose toujours question. « Simples » assistants pour le moment, ils ne sont pas destinés à remplacer l'humain dans ses fonctions. Pas encore ! Mais jusqu'à quand ?

 

Pour en savoir + :
Le site de Handicap.fr : https://informations.handicap.fr/art-transhumanisme-handicap-988-9500.php

mai 1, 2017

Challenge Handivoile Handicap et performance c'est possible !

La Mission Handicap a créé il y a quatre ans le Challenge Handivoile. A travers ce challenge, la Mission Handicap encourage les équipages à intégrer une dimension plus solidaire à leur participation en accueillant un équipier handicapé à bord.
7 équipages handi-valides

Début avril, sept équipages mixtes Handi-valides prenaient le départ  de la 49ème édition de la Course Croisière EDHEC (CCE) à Arzon. Sopra Steria est partenaire de cette compétition depuis onze ans. Le Challenge Handivoile a pour objectifs de favoriser l’inclusion et de sensibiliser le plus grand nombre d’étudiants au handicap. La Mission Handicap s’engage ainsi à lutter contre les préjugés et faciliter l’intégration des travailleurs handicapés. Ce challenge est destiné à favoriser l’inclusion d’étudiants handicapés au sein des équipages engagés dans les compétitions de voiles

 

Résultats

 

Sont éligibles à l’appel à candidatures des bourses FÉDÉEH :

 

Plusieurs de nos équipages ont « chamboulé » les pronostics et ont été jusqu’en final. Quelle performance ! En effet, grâce à l’esprit d’équipe et à l’engagement de tous, nos équipages ont fait de très bons résultats lors de la compétition :

  • ENSIAME – « Voil’ENSIAME » : 2ème équipages au classement 100% étudiants,
  • ESILV – « LeoVoile »: 3ème au classement 100% étudiants,
  • EPF Montpelliers – « Les Tyrans d’eau » : 6ème au classement 100% étudiants,
  • « Avance au large » : 7ème au classement 100% étudiants,
  • INSA Rennes – « AS INSA Rennes » : Finaliste (parmi 15 bateaux) et 7ème place au classement général sur 180 bateaux,
  • TélécomSUD Paris – « Dolph’INT » : 11ème place de leur catégorie
  • Centrale Supélec GIF – « Equipage Centrale Supélèc » : 23ème place dans la catégorie J80

RDV l’année prochaine pour la 5ème édition du Challenge Handivoile !

 

Des ateliers pour sensibiliser les étudiants au handicap

 

Pour aller plus loin, la Mission Handicap a organisé sur le village de la Course Croisière EDHEC, une journée 100% handicap destinée à sensibiliser le plus grand nombre étudiants. Tout au long de la journée, des ateliers originaux et ludiques de sensibilisation ont été proposés sur le stand du groupe : tir laser par la Fédération Française Handisport, quiz sur la table numérique, baby-foot à l’aveugle, borne LSF et boîte à handicap de la FÉDÉEH.

 

Rendez vous l’année prochaine sur la prochaine édition du Challenge Handivoile !

févr. 1, 2017

Certaines pathologies à l’origine de handicaps

Derrière le handicap, il peut y avoir de multiples pathologies : certains sont innées, d’autres « acquises » survenant après un accident ou une maladie. Penchons-nous sur ces pathologies qui peuvent être à l’origine de handicaps. Le point sur quatre d’entre elles : diabète, mucoviscidose, cancer et AVC.
En France, on estime qu’une personne sur cinq est touchée par une maladie chronique invalidante. Cela représente 15 millions de personnes, dont une grande part est encore dans la vie active ! Diabète, cancers, maladies cardiovasculaires, hépatites, maladies respiratoires, sclérose en plaques, maladies de l’appareil digestif… Ces pathologies chroniques sont nombreuses, et touchent de plus en plus de personnes.

4 pathologies

Innées, acquises ... pour en savoir plus

 

Le diabète : une maladie en forte croissance
Chaque jour en France, 400 nouveaux cas de diabète sont diagnostiqués. On estime que près de quatre millions de français vivent avec le diabète : trois millions sont traités pour leur maladie, mais 500 000 à 700 000 personnes ignoreraient encore leur état. Véritable « épidémie silencieuse », l’augmentation du diabète est liée à des facteurs génétiques, mais aussi à nos modes de vie toujours plus sédentaires et à une alimentation déséquilibrée. Première cause de cécité et d'amputation en France, le diabète cause 35 000 décès par an. Pour en savoir plus : Le site de la fédération française des diabétiques


La mucoviscidose : invisible, et pourtant…
En France, tous les trois jours, un enfant nait avec cette maladie génétique. La mucoviscidose, qui affecte le système respiratoire, est lourdement handicapante au quotidien. Elle nécessite de fréquents séjours à l’hôpital, une prise quotidienne de médicaments et fatigue beaucoup les malades.
Pour en savoir plus : Le site l’association Vaincre la mucoviscidose

 

Cancers : des suites invalidantes
Le nombre de cancers en France a pour sa part tendance à baisser depuis une petite dizaine d’année. Mais les chiffres restent impressionnants avec plus de 350 000 nouveaux cas de cancers chaque année. Selon le type et la durée du traitement, un cancer ne perturbe pas forcément la vie professionnelle et sociale. En revanche, les séquelles liées à la maladie ou au traitement peuvent être invalidantes : fatigue, perte d’autonomie, port d’une appareillage médical, etc. Aussi, les personnes atteintes d’un cancer, selon la gravité de ce dernier et ses conséquences dans la vie quotidienne, peuvent relever des dispositifs prévus pour accompagner les personnes handicapées.
Pour en savoir plus : Le site de l’Institut National du Cancer

 

AVC : une des premières causes de handicap « acquis »
L’accident vasculaire cérébral (AVC) touche 150 000 personnes en France chaque année. Et avec 40 000 décès, il s’agit de la troisième cause de mortalité après les cancers et les maladies cardio-vasculaires. C’est aussi la première cause de handicap acquis avec75 % des personnes touchées par un AVC qui en gardent des séquelles, légères ou plus lourdes. Néanmoins, une détection précoce des symptômes et une prise en charge rapide des patients permet d’éviter ou de limiter les séquelles de l’AVC. Pour en savoir plus : Le site de France AVC

juin 1, 2016

Le numérique au service du handicap

Le sujet du handicap mobilise fortement les acteurs du digital et fait naitre des initiatives parfois révolutionnaires. Partenaire du premier « hackaton » de l’EPF École d’ingénieur-e-s en juin 2016, Sopra Steria s’inscrit dans cette démarche d’innovation.
3 projets lauréats

100% digital, au service du handicap

En savoir plus sur le site de l'EPF

Brainstorming géant autour du handicap
Leur défi : réfléchir pendant 24 heures à des solutions concrètes et inédites pour faciliter le quotidien des personnes en situation de handicap. Ils étaient 300, élèves-ingénieurs de 4ème année à l’EPF, répartis sur les campus de Sceaux et Montpellier. Quelques entreprises partenaires, dont Sopra Steria, étaient présentes aux côtés des étudiants pendant ce « hackaton.


3 projets lauréats « 100 % digital »
Accessibilité numérique, autonomie par le design ou l'énergie, robot ou objet connecté au service du handicap, mobilité et accessibilité urbaine… Issus de ces thématiques, les 3 projets gagnants ont en commun de mettre à profit les atouts du digital. « Lire Délivre » est une application mobile d’aide à la lecture pour les dyspraxiques. Le projet « Feelink – Vibrez la musique » permet aux personnes sourdes ou malentendantes de ressentir la musique grâce à un vêtement connecté. « Connect & U » est un bracelet connecté et géolocalisé conçu pour les personnes atteintes d’Alzheimer ou autres troubles de la mémoire.


Tous concernés, tous gagnants
Les problématiques du handicap sont en effet un terrain d’expérimentation et d’innovation pour le digital. Dans tous les domaines de la vie quotidienne, les outils numériques offrent de nouvelles perspectives d’autonomie et de confort aux personnes en situations de handicap. Mieux encore, les solutions développées peuvent avoir des applications beaucoup plus larges : bref, tout le monde y gagne !

 

 

avr. 1, 2016

ça se passe...
...sur les flots

Du 15 au 23 avril 2016, à Roscoff, dans le cadre de la Course Croisière EDHEC.
6 équipages handi-valides sponsorisés sur la Course Croisière EDHEC par la Mission Handicap de Sopra Steria

La Mission Handicap a lancé le 1er Challenge Handi’voile afin d’engager les étudiants dans une démarche d’ouverture au handicap avec la  constitution d’équipages handi-valides. L’opération s’inscrit dans le cadre de la Course Croisière EDHEC (CCE), évènement sportif étudiant de premier plan. Ce challenge a pour objectifs de démontrer que handicap et performance sont compatibles, sensibiliser les étudiants au handicap et ainsi préparer les managers de demain à la diversité.

Le principe
Les étudiants des écoles inscrites à la CCE recherchent et intègrent au sein de l’équipage un ou plusieurs étudiant(s) de l’enseignement supérieur en situation de handicap, issu(s) ou non de leur école.

Retour en image sur l’édition 2016

Journée sous le signe du Handicap

 
Back to Top