Ils_témoignent

Thomas, Ingénieur monétique, Sopra Banking


Thomas

La Mission Handicap favorise l'inclusion et l'innovation au service de ses collaborateurs handicapés.

Focus sur Messag’In, une solution de retranscription des échanges verbaux en simultané pour les personnes sourdes et malentendantes, financée par la Mission Handicap.

Le point de vue de Thomas, utilisateur de Messag’in.

 

Thomas, en tant qu’expert du numérique et personne en situation de handicap, quel regard portes-tu sur l’innovation numérique ?

Les innovations numériques nous offrent de plus en plus d’accessibilité. Elles nous aident à être à l’aise au quotidien : avec les caméras, avec Skype, ou des solutions comme Elioz Connect (lauréat du Handitech Trophy), nous sommes désormais sur un pied d’égalité avec les entendants. Pour moi c’est un grand pas en avant, très positif.

 

Tu utilises Messag’In, un outil financé par la Mission Handicap. Comment fonctionne cet outil ?

Effectivement, c’est un des outils que j’utilise et il m’est très utile, notamment lorsque je suis des formations techniques. Car là où un interprète en langue des signes peut avoir du mal à traduire notre jargon informatique, Messag’in propose une transcription avec un vocabulaire bien précis, en simultané, ce qui permet de suivre la formation au même rythme que tout le monde.

 

Comment la Mission Handicap intervient-elle à tes côtés ?

L'équipe de la Mission Handicap est à l'écoute des collaborateurs : j’échange régulièrement avec les membres de l'équipe. Ils sont force de proposition, mettent à disposition des solutions de compensation, comme Messag’in ou Elioz qui me permettent d’échanger par téléphone au quotidien. La Mission Handicap m’informe également quand de nouvelles solutions apparaissent, comme HoloLearn, l’application d’apprentissage de la langue des signes française (LSF) développée par des ingénieurs de Sopra Steria. Elle est prometteuse pour moi et mes collègues, car j’utilise la langue des signes au quotidien.

 

LE PARCOURS DE THOMAS

  • Après des études en informatique, Thomas a réalisé une première expérience en alternance au sein d’une banque,
  • Il a rejoint une entreprise adaptée pour laquelle il a mené de très nombreux projets informatiques notamment pour Sopra Banking Software, qu'il a rejoint il y a un an en tant qu’ingénieur monétique.